Nadège Afoutou

Oser rêver grand

Trois mois se sont écoulés si vite et pourtant trois mois ont paru si longs. Long en ce sens que chaque jour fut riche en terme de découverte, d’apprentissage, de connaissance, d’exposition, de partage et d’échange. Trois mois, ce sont également des moments de rire, et de détente.
Nos remerciements au président Barack Obama pour cette belle initiative à l’ endroit des jeunes africains. Nos remerciements à l’Ambassade des Etats-Unis à Lomé et à toute l’équipe de la section des Affaires Publiques pour leur soutien et encadrement. Votre encouragement et votre confiance nous a ragaillardi à être des ambassadeurs dignes.

De l’Université du Delaware, de l’Université de Georgia à Atlanta, de l’Université du Texas, Austin, de Wagner Collège a New York, à Dartmouth Collège et à l’Université de Floride, les six togolais qui ont représenté le Togo se sont vus renforcés, voire transformés. Docteur Serge Kokouda peut confirmer. Grace Kudzu a noué des relations solides pour la lutte contre la drépanocytose au Togo. Sam Kodo et Ismael Tanko ont surtout fait la fierté du Togo en remportant tous les deux les prix de la compétition pour ceux de la section business et entrepreneuriat. Pour la première fois, que l’institution organisatrice ouvre cette compétition à notre pays le Togo, c’est un exploit dont nous nous réjouissons.

Le sommet de Washington DC a été le couronnement de toutes ces aventures formidables vécues lors de ce fellowship. Il a surtout permis de créer encore plus de réseaux et de murir plus les réflexions.
La deuxième partie de ce fellowship qui est le stage a été encore plus intéressant. Intéressant parce que ce fut une immersion totale dans le monde du travail ici aux Etats-Unis. Joel et moi-même, avons eu des baptêmes de feu. Pas de retard, pas de pause à midi, le déjeuner se prend sur le lieu même du travail sans arrêt. Au-delà de ces détails, c’est tout une autre culture de travail. Une culture axée sur la recherche de l’innovation, sur la soif de faire toujours mieux. On ne dort par sur les lauriers. Au contraire, l’évaluation et la remise en cause sont continues, on est ouvert aux idées nouvelles et on explore des nouvelles façons de faire. C’est une culture qui a pleinement épanoui. Seul le travail assure l’Indépendence disait Bernard Dadie. Seul le travail libèrera l’Afrique, seul le travail libèrera le Togo. Plus nous travaillons, plus nous avancerons. Merci infiniment à Pikes Peak United Way et au center For International Private Enterprise pour leur accueil chaleureux et inoubliable.
Ils nous ont adoptés et nous sommes sûrs que la grande famille togolaise se joint à nous pour vous remercier.

Pannel on civic engagement in Africa at El Pomar Foundation

Pannel on civic engagement in Africa at El Pomar Foundation

Par ailleurs, c’est le sentiment du devoir accompli qui nous anime alors que nous nous préparons à rentrer à Lomé. Le stage nous a permis de mieux nous extérioriser et de montrer de quoi nous sommes capables. Nous n’avons pas déçu. Nous repartons avec la joie, la satisfaction et la fierté d’avoir laissé un bon souvenir à nos hôtes. Et oui, nous sommes arrivés alors que Presque personne n’avait aucune idée de ce qu’un pays tel que Togo existait sur terre. Pour la petite anecdote, j’ai vu un restaurant ici au Colorado Springs du nom de Togo, ils servent de très bons sandwiches. Et j’ai crié à ma superviseure, voilà le nom de mon pays inscrit la haut. Ceux qui en avaient entendu parler n’avaient eu écho que de choses négatives ou du vodou. Mais notre mission a consisté non seulement à dire mais aussi à montrer par nos actes que le Togo est plus que les défis et notre actualité politique peu glorieux par exemple. Notre expertise et notre identité ne peuvent se limiter à une réputation fondée sur le culte vodou et à l’envoutement. Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes, pour montrer que le Togo regorge de talents, de gens bien instruits, qui ont la capacité d’analyse, qui sont ponctuels, qui sont travailleurs, dynamiques et créatifs. Nous avons démontré que nous sommes des gens ordinaires qui faisons des choses extraordinaires. Nous sommes au-delà de tout bien éduqués, polis et adorables. Les présentations, les projets et conférences que nous avons animés furent de brillants succès. Ce fellowship m’a permis de mettre en valeur et de saluer les braves jeunes togolais, connus et anonymes qui se distinguent de la masse, qui malgré les nombreuses barrières et les ressources limitées s’activent à produire quelque chose de concret. Nul besoin de citer des noms. Ils sont nombreux. Ceux qui entreprennent dans l’agrobusiness, ceux qui sont dans l’invention et la technologie, je vous dédie mon fellowship. Tous les honneurs que j’ai reçus, je les ai reçues en pensant à ces jeunes formidables qui ne me connaissent pas et que je n’ai jamais rencontrés mais qui me motivent par leur détermination à aller de l’avant et à persister.

Aux étudiants qui comprennent le terme cobaye du système LMD car ils étaient à l’Université de Lomé au moment de la réforme en 2008, je vous dédie ce fellowship et tout le prestige qui va avec. Nous sommes intelligents, nous sommes exceptionnels, nous sommes talentueux. Le système qui nous freine ne Pourra jamais nous abêtir. Un grand auteur africain a dit qu’on peut tuer dix hommes, cent, mille, on ne pourra jamais tuer les idées qui sont en eux. Le système ne veut pas investir en nous, il n’est pas assez courageux pour parier sur notre réussite. Il manque d’ambition. Il s’active donc à nous réduire et à nous détruire ; mais sachons qu’il n’est point besoin de nous nourrir de frustration. Ce serait laisser le système nous abattre. Armons-nous plutôt de courage et de plan b, plan z même pour arriver à bon port. Rien, personne ni aucun système ne doit nous empêcher de nous réaliser. Ne courrons pas après les honneurs sans gloire. Préoccupons-nous de l’essentiel: la connaissance de soi et le travail.
Le sentier de la victoire est difficile mais c’est un risque nécessaire.

 

 

 Maison Blanche

Joel a la Maison Blanche

Nous avons rencontré ici d’éminentes personnalités qui nous ont nourris de paroles de sagesse inoubliables. Mais le beau temps, le ciel bleu, et mon cœur chargé d’émotion m’inspirent à partager avec vous le message du directeur de la NASA. Rêvez grands et accrochez-vous à vos rêves. Ils verront leur concrétisation un jour au bout d’efforts et d’abnégation.

cover3

Rêvez très grands.

 

Leave a Reply

  • (will not be published)